Transat JV : Jour 4 - Nouvelles du bord

Gilles Lamiré - Skipper professionnel en Bretagne

Mail reçu le 1er novembre 2019

 

"Salut la terre,

 

8HTU La bonne surprise du matin, on a remis Primonial et on revient sur le leader... on est au taquet, musique sur le pont, on a la télécommande pilote autour du cou et on est aux écoutes, on ne lâche rien. On n'est pas encore sortis de cet anticyclone mais on y croit. D'après le fichier Arpege qui, soit dit en passant, a été d'une précision diabolique (à deux milles près, il annonce les zones de pressions et les moles), on devrait en sortir dans trois petites heures... On croise les doigts.

Ambiance petit déjeuner a bord, pour moi c'était céréales et café pour Gilles, qui vient juste de se réveiller, c'est café. On a bien dormi cette nuit. Même si on s'est tous les deux réveillés en nage ! En fait, ce sont les piles à combustible qui dégagent de la chaleur et on dort juste au dessus ! Ça promet quand on sera plus sud, ça va être un vrai four à l'intérieur ! Bon je retourne aux réglages...

 

11HTU On est à donf, musique sur le pont, ça glisse sous grand genak GV haute, on revoit Primonial et on est, au pointage, en tête de la flotte des Multi50. ça file la patate !!! Petit sandwich, on s'hydrate... Primonial empanne, on les suit il re-jibe , on se recale entre eux et la ligne d'arrivée comme dans des régates entre trois bouées... c'est intense mais que c'est bon ! 

 

14HTU Primonial est un peu revenu, on a raté une manoeuvre mais, en vitesse, on a l'air dans les clous. Je vais essayer de me reposer un peu, Gilles vient de prendre le quart au poste de barre, l'écoute de genak à la main, le vent est entre 18 et 24 noeuds, ça file à toute allure, à ce rythme on sera ce soir aux alentours de Madère.

 

16hTU On vient de se faire dépasser par Primonial, ils en ont profité pendant qu'on prenait un ris dans la GV, ils sont à une centaine de mètres devant nous... le vent est bien monté, 24 noeuds moyen... c'est assez stressant, le bateau fonce à 24 noeuds. On se relaye à la barre, je me suis changé et lavé, maintenant je vais essayer d'aller dormir un peu, la nuit va être longue et humide... 

 

18H30TU Pas facile de se reposer... Je ne suis pas sur d'avoir dormi... Le bateau ne tape pas mais il siffle et donne des à-coups de barre ce qui a pour conséquence de prendre des G dans un sens et dans l'autre en permanence, un peu comme si vous êtes sur une route  de montagne avec un pilote au lieu d'un chauffeur... c'est à mon tour de jouer le pilote :-). 

Je vous laisse ! La suite demain. 

 

Gilles et Antoine sur Groupe GCA Mille et Un Sourires"